ALLEMAGNE


 

La viticulture a été introduite en Allemagne au IIIe siècle avant JC. En 1787, Clément Wencelas autorisa la plantation du cépage Riesling en Moselle et en Rheingau, et ainsi commença l'âge d'or du vin dans toute l'Allemagne: Les Riesling du Rheingau étaient alors les plus chers du monde.

 

Lors de la Révolution Industrielle, qui s'accompagna d'un exode rural, la viticulture entama un lent déclin Après la Seconde Guerre Mondiale, les aires de production furent étendues de façon irréfléchie et la quantité fut souvent privilégiée aux dépens de la qualité.

 

Sans doute aucun pays ne s'est acharné avec autant de violence à défendre son brillant héritage, mais peut-être qu'aucun pays n'a accumulé autant d'erreurs. En dépit de cet état de fait, certains viticulteurs produisent des vins extraordinaires.

 

Les vignobles allemands ne sont pas classifiés sur le modèle français. Sur le plan légal, c'est le terme Prädikat qui détermine la qualité des vins qui sont ensuite subdivisés en fonction de la quantité de sucre présent à la vendange et sont définis, en ordre croissant, par les termes suivants: Kabinett, Spätelese, Auslese, Beerenauslese, Trockenbeerenauslese (TBA) et Eiswein.


schloss-johannisberg

schloss-johannisberg

Le Rheingau est une région viticole située à l'ouest de Francfort, intimement liée au domaine de Schloss Johannisberg où les premières vignes furent plantées. Pour anecdote, au début du XX ème siècle, les connaisseurs londoniens offraient le même prix pour une bouteille du meilleur "Hock" du Rheingau que pour une bouteille de Château Lafite.

 

Le cépage dominant de cette région est le Riesling qui couvre environ 90% de la superficie totale. Le climat est sec et ensoleillé, la présence du Rhin apporte une influence modératrice en réduisant les contrastes entre le jour et la nuit, et la région est propice au développement de la pourriture noble.