HONGRIE


 

Rares sont les pays dont la tradition viticole (et culinaire) est aussi marquée qu'en Hongrie. Le vin hongrois se classe historiquement troisième, derrière celui de France et d'Allemagne, pour ce qui est du raffinement et du respect de la tradition.

 

Alors que la viticulture italienne était encore essentiellement primitive, chaque région viticole de Hongrie élaborait déjà des vins de très grande qualité mettant en valeur les cépages indigènes. Le retour à un système plus libéral depuis une dizaine d'années encourage le pays à produire des vins de qualité à partir d'un excellent jus de raisin.

 

Le vin typiquement hongrois est blanc, ou plutôt doré, nettement doux, mais ce n'est pas un vin de dessert car il est ardent, avec des touches incandescentes, et accompagne admirablement les mets gras et épicés qu'aucun vin léger ne supporterait. La liste des grands cépages blancs de Hongrie commence avec le Fürmint, fort et acide, et le Harslevelü, moins sucré mais plus aromatique (cépage du Tokaj). Le patrimoine viticole s'élève à environ 150 000 ha.

 

La région viticole de Tokaj-hegyalja38 située aux confins nord-est de la Hongrie produit l'un des plus grands vins blancs liquoreux du monde : le fameux "Aszú". Le paysage de cette région est dominé par le relief boisé du massif volcanique de Zemplén dont les pentes sud et ouest comportent des vignobles. Au pied des coteaux nichent des villages aux multiples clochers, témoins de la diversité culturelle et religieuse des peuples -hongrois, wallons, germaniques, slaves, grecs, juifs- qui ont contribué à la fabrication et la commercialisation du vin.


Oremus Tokay

Oremus Tokay

Ce domaine appartient à la famille Alvarez qui est propriétaire du domaine de Vega Sicilia et d'Alión. Le domaine d'Oremus se situe au nord de la région de Tokaj (Tokaji) qui, elle-même, se situe au Nord Est de la Hongrie sur le versant sud des montagnes de Zemplen et comprend 6000 hectares de vignes.

 

Le climat est continental avec des automnes longs et chauds accompagnés de brouillards réguliers qui campent littéralement sur le vignoble. La chaleur et le brouillard favorisent le développement de la Pourriture Noble. Comme dans toutes les régions où sont produits les plus grands liquoreux, le développement du botrytis cinerea (pourriture noble) n'est pas garanti.

 

Les liquoreux appelés Aszú ne sont donc produits que les années où les raisins sont atteints de pourriture noble. L'encépagement est constitué de Furmint (55%), d'Harslevelü (40%) et de Muscat de Lunel (5%).