ITALIE


 

L'Italie est le plus gros producteur de vin au monde avec une moyenne de 60 millions d'hectolitres. L'histoire du vignoble italien a commencé sous l'égide des Grecs qui explorèrent le pourtour de la Méditerranée dès l'an mille avant JC. Les premiers vignobles furent plantés en Sicile et en Calabre.

 

Par la suite, les vignobles s'étendirent lentement vers le nord. Dès le VIIe siècle, les Etrusques cultivèrent la vigne sur les terres de la Toscane actuelle. Sous l'Empire Romain, la vigne atteignit le nord de l'Italie et franchit les Alpes pour gagner la France et l'Italie. Après l'invasion des Goths et des Lombards, la viticulture fut réduite à néant, puis elle connut un nouvel âge d'or pendant la Renaissance au XIIIe siècle.

 

Après la chute des Médicis, au XVIe siècle, l'Italie tomba aux mains des Habsbourg espagnols et entra dans une période de décadence qui sonna à nouveau le glas de la viticulture. En raison des bouleversements politiques du XIXe siècle, la culture de la vigne ne put se développer qu'au niveau régional, jusqu'à ce que surviennent le phylloxéra et la Seconde Guerre Mondiale

 

Puglia", le talon de la botte italienne , s'étend sur 350Km. Le cadre y  est idéal à la culture de la vigne: sols calcaires et proximité de la mer Adriatique. Fort de ces conditions, les Pouilles devinrent dans les années 80 la région viticole la plus productive d'Italie. D'ou son surmon de "Cellier de l'Europe". Aujourd'hui, les producteurs ne produisent plus en quantité mais en mettant l'accent sur la qualité.


Passito di pantelleria

Piémont