ARGENTINE


 

L'Argentine est le cinquième producteur de vin au monde avec 16 millions d'hectolitres par an. Les principales régions de production se trouvent aux alentours de Mendoza (70%), San Juan, La Rioja, Rio Negro et Salta, vignobles situés entre le 25e et le 40e parallèle, identiques aux latitudes des vignobles chiliens. La majorité de ces vignobles sont plantés sur les contreforts de la Cordillère des Andes entre 600 et 1500 m d'altitude.

 

 

Les sols sont composés de sédiments sableux alluvionnaires avec des sous-sols graveleux et argilo-calcaires. On retrouve dans cette partie du globe un climat continental sec avec des précipitations n'excédant pas 225 mm/an. Les vignobles sont donc irrigués par un système de goutte à goutte car le niveau des précipitations est insuffisant pour la culture de la vigne.

 

La Cordillère des Andes protège les vignobles des vents humides de l'Océan Pacifique: la région bénéficie donc de journées chaudes et ensoleillées bien que les nuits soient fraîches. Cette amplitude thermique est particulièrement intéressante pour l'expression des arômes.

Les premières vignes furent plantées par les conquistadores espagnols en 1554. Au début des années 1980, Nicolas Catena comprit que l'Argentine possédait l'un des meilleurs terroirs au monde et il fut le premier à identifier les plus grand terroirs d'Argentine, les vignobles de vieilles vignes, et à introduire les méthodes modernes de vinification

 

Au pied des sommets recouverts de neige éternelle des Andes, se trouve le plus grand vignoble d'Argentine (145 000 ha soit 70% du vignoble argentin). Etant reconnue comme la meilleure région viticole d'Argentine, la plupart des grands domaines y sont installés. Cette région rassemble au total 1221 domaines qui produisent 10 millions d'hectolitres par an. Pas étonnant donc que Mendoza soit réellement l'épicentre du secteur viticole Argentin.